La météorologie nationale pourrait utiliser "Skua"