Simulating the effects of a climate-change scenario on the geographical range and activity of forest-pathogenic fungi

Desprez-Loustau, Marie-Laure ; Robin, Cécile ; Reynaud, Grégory ; Déqué, Michel ; Badeau, Vincent ; Piou, Dominique ; Husson, Claude ; Marçais, Benoît

Année de publication
2007
Résumé
<p align="justify">L'étude avait pour objectif d'explorer les effets possibles d'un changement climatique sur la distribution géographique et l'impact local de plusieurs champignons pathogènes forestiers. À cette fin, (i) les paramètres de la réponse des différentes espèces aux variables climatiques ont été définis, dans deux types de modèles : des modèles statistiques spécifiques et le modèle générique CLIMEX; (ii) ces modèles ont été utilisés pour faire des simulations sous un scénario de changement climatique, basé sur un modèle de circulation générale du climat régionalisé sur la France. L'étude a porté sur une gamme de pathogènes couramment trouvés en Europe : le Melampsora larici-populina, le Melampsora allii-populina et le Melampsora medusae, agents de la rouille des peupliers; le Mycosphaerella pini, agent de la maladie des bandes rouges des pins; le Melampsora pinitorqua, agent de la rouille courbeuse des pins; le Cryphonectria parasitica, agent du chancre du châtaignier; le Phytophthora cinnamomi, agent de la maladie de l'encre du châtaignier européen (Castanea sativa) et des chênes; le Sphaeropsis sapinea et le Biscogniauxia mediterranea, pathogènes opportunistes (endophytes corticaux) des pins et chênes, respectivement. Le réchauffement climatique prédit serait favorable à la plupart des espèces étudiées, en particulier celles dont la survie hivernale est limitante aux basses températures (P. cinnamomi et Melampsora medusae). Pour certaines espèces comme le Mycosphaerella pini, l'effet favorable du réchauffement serait contre-balancé par un effet défavorable de la diminution des pluies estivales, conduisant à une stabilisation, voire une régression, des impacts simulés pour la fin du siècle. Par contre, le B. mediterranea et le S. sapinea, favorisés par les stress hydriques, devraient voir leur impact augmenter dans le futur. L'intérêt et les limites des différents modèles ont été discutés. Certaines implications des changements attendus dans le « paysage phytosanitaire forestier » ont été présentées en terme de recherche et de gestion.</p>
Texte intégral

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques