Penser le changement climatique (16e-21e siècles)

Favier, René

Année de publication
2019
Résumé
<p align="justify">La question du changement climatique nourrit aujourd'hui le débat public. Chaque semaine, il n'est pas un événement qui ne soit, à tort ou à raison, ramené à cette question. Tel n'a pourtant pas toujours été le cas. Longtemps, les hommes n'ont pas « pensé » le changement climatique. Celui-ci était postulé stable, seulement perturbé par des « intempéries » auxquelles les hommes donnaient des interprétations anthropocentriques de nature religieuse. Ce n'est qu'à partir du XVIIIe siècle qu'émerge l'idée que l'action de l'homme peut avoir une conséquence sur le climat. Au cours du XIXe siècle s'impose l'idée que l'augmentation du CO2 résultant de la combustion des combustibles fossiles favorise le réchauffement climatique. Mais le phénomène n'est pas perçu comme une véritable menace avant les années 1970. Depuis cette date, singulièrement après la création du GIEC en 1988, la question du réchauffement climatique n'a cessé de prendre de l'ampleur dans les débats publics nationaux et internationaux.</p>
Texte intégral

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques