Les observations météorologiques au fil des siècles passés

Pépin, Marie-Hélène

Année de publication
2018
Résumé
<p align="justify">La météorologie a été une préoccupation constante du genre humain. Les premiers écrits sont riches en descriptions météorologiques, comme celle du Déluge, le mythe le plus partagé de toutes les civilisations. En Europe, au Moyen-Âge, les chroniqueurs notent les évènements météorologiques de façon directe (orages, froid, etc) ou indirecte via la date des vendanges par exemple. Ce n'est cependant qu'à la fin du XVIe que sont mis au point les premiers instruments de mesure indispensables à la description scientifique de l'état de l'atmosphère. Le concept de réseau d'observation apparaît au XVIIe. L'objectif est de caractériser sur des bases chiffrées les climats de la terre. Dès 1860, le développement du télégraphe et plus généralement des transmissions permet d'envisager d'utiliser les observations météorologiques pour prévoir le temps. Les observations météorologiques en altitude débutent au début du XXe. Leur intérêt s'accroît avec les progrès en matière de prévision. Dès 1960, les observations se font aussi à partir des satellites. Aujourd'hui, les observations météorologiques sont archivées et stockées dans des bases de données, afin d'être utilisées dans les modèles numériques de prévision du temps ou d'évolution du climat.</p>
Texte intégral

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques