Modélisation de la dérive des nappes d'hydrocarbures en mer

Daniel, Pierre

Année de publication
1997
Résumé
En cas de pollution marine par des hydrocarbures, Météo-France fournit une assistance aux autorités chargées de la lutte en mer. Son action s'exerce au niveau national dans le cadre du plan Polmar-mer, ainsi qu'au niveau international dans le cadre du Système d'intervention d'urgence en cas de pollution de la mer (SIUPM) de l'Organisation météorologique mondiale. C'est pour mieux répondre à ces engagements qu'un modèle simulant l'évolution des nappes d'hydrocarbures en mer a été développé. La dérive de la nappe est simulée par un modèle d'océan forcé par les champs de vent issus du modèle atmosphérique du Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme. La marée est prise en compte en Manche et dans le golfe de Gascogne. L'étalement de la nappe est modélisé sous la forme d'une dispersion des particules par le cisaillement de courant près de la surface et par les processus de flottabilité et de diffusion turbulente. Ce modèle a été validé sur plusieurs cas bien documentés : Torrey Canyon (1967), Amoco Cadiz (1978), Tanio (1980), guerre du Golfe (1991), Aegean Sea (1992). Il est opérationnel depuis février 1994 et peut être activé à la demande sur n'importe quelle région du globe. Il a été utilisé opérationnellement, avec succès, lors d'un accident au large du Portugal en décembre 1994 ainsi que lors de l'accident du Sea Empress au pays de Galles en février 1996. De nouveaux développements et des exercices sont menés conjointement avec le Cedre (Centre de documentation, de recherche et d'expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux).
Texte intégral

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques