Les gelées printanières en champagne viticole : quelques résultats obtenus à partir d'un nouveau réseau de stations automatiques

Spring frosts in the Champagne wine-growing region: results from a new network of automatic recording stations

Beltrando, Gérard

Année de publication
1998
Résumé
Les températures nocturnes de l'air sous abri enregistrées dans vingt stations automatiques du vignoble de Champagne sont analysées pour les printemps 1994 et 1995. Les résultats obtenus sont commentés en tenant compte de la position géographique (plaine, bas de coteau, etc.) et des informations disponibles sur les types de temps et de circulation. Les situations radiatives se manifestent surtout par la présence d'inversions thermiques très nettes dans les sites les plus encaissés. Pour les autres stations du vignoble, la connaissance de la circulation de l'air à l'échelle locale est primordiale, car la direction du déplacement de l'air froid près de la surface peut varier très fortement d'une station à l'autre. L'air froid superficiel peut ainsi être maintenu dans le bas des coteaux viticoles ou évacué dans les secteurs hors vignoble. Dans ces conditions, des écarts de 2 à 4 °C, entre deux coteaux voisins, sont courants et difficiles à prévoir ; ils peuvent être à l'origine de dégâts importants et très localisés.
Texte intégral

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques