La réduction du trafic aérien affecterait la qualité des prévisions météorologiques