Thermographe à tube serpentin

Perin ; Perin

Le thermographe à serpentin est composé d'un cylindre enregistreur en laiton, placé à l'intérieur d'un boîtier en tôle munie d'une vitre, et d'un tube en cuivre enroulé en forme d'hélice, placé à l'extérieur du boîtier. Ce tube est de section aplatie et est hermétiquement fermé. Il est rempli par de l'alcool ou du pétrole. La dilatation du liquide, sous l'effet des variations de température, déforme le tube, dont une extrémité est fixée sur le bâti de l'appareil. L'autre extrémité du tube est reliée à un levier qui porte une plume remplie d'encre, ce qui permet d'enregistrer ces déformations sur un diagramme. Quand la température augmente, le liquide se dilate et le tube a tendance à se dérouler : la plume monte. Quand la température décroît, le tube a tendance à s'enrouler et la plume descend. L'hélice a plus ou moins de spires selon la sensibilité recherchée : plus il y a de spires, plus la déformation est amplifiée pour une même variation de température donc plus l'appareil est sensible. L'échelle d'enregistrement et la gamme de température sont réglables grâce à une clé spéciale. Le cylindre enregistreur est muni d'un mécanisme d'horlogerie qui lui fait faire un tour complet en vingt-quatre heures.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques