Pluviographe à flotteur

Perin ; Perin

Résumé
Le pluviographe à flotteur est composé d'un abri en bois et d'un enregistreur de pluviographe (voir objet METEO-FRANCE.000294). L'abri en bois est muni d'une porte vitrée et porte un cône de réception placé à son sommet pour recueillir l'eau de pluie. L'eau s'écoule dans un entonnoir métallique puis, par un tuyau rigide, dans un récipient en métal, fixé à la base du boitier de l'enregistreur du pluviographe. Ce récipient contient un flotteur annulaire commandant une plume qui se déplace sur un cylindre enregistreur. La surface et le volume du récipient sont calculés de façon à ce que la plume parcourt la hauteur du cylindre enregistreur, soit 90 millimètres, pour 10 millimètres de hauteur de pluie tombée. Arrivée en haut de sa course, la plume établit un contact électrique qui amorce un siphon grâce à un électro-aimant, alimenté par des piles. Le récipient se vide et la plume revient à zéro. Selon le modèle, le cylindre enregistreur porte un diagramme quotidien ou hebdomadaire et il suffit de compter sur celui-ci le nombre d'ascensions pour estimer la quantité de pluie recueillie. Ce type d'abri a été utilisé à partir de 1931 jusqu'en 1982 à la station météorologique implantée dans le parc Montsouris à Paris. Cet exemplaire n'a jamais été utilisé en station. L'abri est neuf et date de 1960.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques