Station automatique allemande pour bouée

Perin ; Perin

Résumé
La station automatique Joseph GRAW est placée sur une bouée et est alimentée électriquement par une batterie. Elle est constituée d'une platine métallique circulaire supportant des capteurs et un système de codage, relié à un émetteur radio. Les capteurs météorologiques sont deux baromètres à capsules de Vidie, un thermomètre à bilame pour mesurer la température de l'air et un thermomètre à deux soufflets pour mesurer la température de l'eau de mer. Les capsules de Vidie sont des capsules métalliques vidées d'air qui se déforment selon les variations de la pression. L'un des baromètres n'a qu'une capsule de Vidie et ne donne qu'une valeur approchée de la pression, l'autre en comprend trois et donne une valeur complémentaire, ce qui permet d'obtenir une valeur au millibar près. Le bilame est un assemblage de deux lames métalliques de composition différente, soudées l'une à l'autre en quart de cercle, et qui se déforme selon les variations de température de l'air. Les deux soufflets utilisés pour la température de l'eau de mer sont deux tubes minces, qui ont été plissés par formage. Ils sont étanches, remplis d'alcool et reliés, l'un d'eux à un réservoir cylindrique qui trempe dans l'eau de mer, et l'autre à un capillaire qui plonge dans l'eau de mer à la même profondeur. Quand la température de l'eau de mer varie, le volume d'alcool varie et déforme les soufflets, qui réagissent de façon antagoniste de manière à discriminer la part de déformation due aux capillaires. Chaque capteur actionne une étoile à 10 branches, qui porte, au bout de chaque branche, un style qui se déplace sur la surface d'un quart de cylindre, formé d'un empilement de secteurs de disques métalliques et de disques isolants. Chaque secteur de disque métallique porte en relief une ou plusieurs lettres en code Morse et constitue un signal distinct. Ce quart de cylindre tourne à vitesse constante. Quand une des grandeurs mesurées varie, l'étoile correspondante tourne d'un certain angle et agit comme un manipulateur télégraphique. Chaque style frotte, l'un après l'autre au moment de l'observation sur l'un ou l'autre des secteurs de disque portant les lettres Morse, de façon à ce qu'un signal corresponde à une valeur de l'élément à mesurer. Quatre fois par jour, aux heures d'observation programmées à l'avance, une horloge à ressort commande la mise sous tension des appareils de mesure et de l'émetteur.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques