Anémoclinomètre modifié en anémomètre à dépression

Perin ; Perin

Résumé
L'anémoclinomètre modifié en anémomètre à dépression est constitué d'une sphère en duralumin percée sur l'ensemble de sa surface de trous disposés régulièrement, fixée au sommet d’un tube métallique creux. Le sommet de la sphère portent deux trous, d'un diamètre plus important que les autres, qui sont placés symétriquement à l’axe du capteur. Ces deux orifices sont reliés, par deux petits tubes en laiton, à un manchon creux en laiton sur lequel est vissé un tube fin en duralumin, qui passe au milieu du tube support. Ce tube est raccordé par un tuyau souple à la capsule d'un manomètre différentiel (voir objet METEO-FRANCE.000326). Le débit d'air qui parcourt le tube représente la pression dynamique. L’air qui passe par les autres trous, beaucoup plus petits, de la sphère, passe entre la paroi intérieure du gros tube et la paroi extérieure du tube fin, jusqu’à un embout qui permet d'envoyer cet air dans le réservoir du manomètre différentiel pour constituer la pression de référence. La différence entre la pression dynamique, prise par le tube central, et la pression de référence, prise par l’ensemble des trous répartis sur l’ensemble de la sphère, est proportionnelle à la vitesse du vent. L'anémoclinomètre modifié est un prototype intermédiaire entre l’anémoclinomètre de l’IMFL (voir objet METEO-FRANCE.001131 et objet METEO-FRANCE.000170) et l’anémomètre statique à dépression (voir objet METEO-FRANCE.001130). Ce prototype a été utilisé par l’ingénieur Papillon dans la soufflerie du Mont-Valérien pendant la mise au point de l’anémomètre statique.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques