Baromètre mural à flotteur

Perin ; Perin

Résumé
Le baromètre à mercure à flotteur comporte un grand cadran qui est gradué en équivalent de hauteur de mercure, en pouces, et non en millimètres, selon la tradition des baromètres du XVIIIème siècle. Le cadran porte également les indications qui ont été par la suite adoptées sur tous les appareils de salon : "tempête", "grande pluie", "pluie", "pluie et vent", "variable", "beau temps", "beau fixe", "très sec". Ce cadran se prolonge par un support de thermomètre qui dissimule, au dos de l'appareil, un tube barométrique en verre, en forme de U, et muni d'un mécanisme à flotteur qui commande le mouvement de l'aiguille indicatrice : un petit fil relié à un flotteur posé à la surface libre du mercure passe par une poulie qui fait tourner l'aiguille dans un sens ou un autre selon les variations du niveau de mercure. Un thermomètre à esprit-de-vin gradué en degré Réaumur complète l’instrument. Un minimum de température est indiqué avec la date de 1740 et un maximum avec celle de 1753. Les autres indications sont devenues illisibles. Les mesures de pression faites avec ce baromètre sont très approximatives et c'est seulement un "appareil de salon". L'appareil est en bois peint avec des parties dorées. La facture assez grossière de l'ensemble montre qu'il a été réalisé à la main, de façon artisanale, et qu'il date d'une époque ancienne, avant les premiers modèles réalisés à la machine vers 1850. Les deux dates encore lisibles sur le thermomètre ainsi que la pomme de pin, motif du style Louis XVI, pourraient permettre de dater l’objet de la période 1774-1789 cependant de grandes incertitudes subsistent sur sa date exacte de fabrication, de nombreuses imitations ayant été ensuite fabriquées sous le règne de Louis-Philippe, suite à la mode de l’époque d’afficher des instruments scientifiques « anciens » dans les salons…

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques