Thermomètre Six à minimum et à maximum

Résumé
Le thermomètre de Six est constitué d'une tige capillaire en verre pliée en forme de «U» et qui se termine à ses deux extrémités par une ampoule. Les portions verticales du tube portent des graduations. Une branche de la tige est le thermomètre à minimum, et l'autre, celui à maximum. La branche du thermomètre à maximum se termine par une ampoule comportant une bulle vide. Les branches des thermomètres sont graduées à la fois en degrés Celsius et en degrés Fahrenheit : le thermomètre à minimum est gradué de +50°C à -35°C et de -30°F à +110°F, et celui à maximum de +50°C à -35°C et de -20°F à +120°F. La base du «U» est remplie de mercure qui monte à une certaine hauteur de chaque côté. Du côté thermomètre à minimum, l'espace entre le mercure et l'ampoule contient de l'alcool. De l'autre côté, l'espace est totalement vide, laissant un vide au-dessus du mercure. Deux marqueurs en plastique, contenant une aiguille aimantée, flottent à la surface du mercure de chaque côté. L'espace vide permet la variation globale du volume de liquide alcool et mercure. Quand la température monte, l'alcool se dilate et repousse les limites mercure-alcool vers le côté comportant un vide. Quand la température baisse, le tout se contracte et repousse les limites de l'autre côté. Les marqueurs sont repoussés par le mercure parce que la tension superficielle du mercure ne lui permet pas d'être facilement pénétré, alors que l'alcool (ou le vide) ne les entraînent pas. Les marqueurs suivent donc la limite du mercure qui monte mais restent sur place quand elle descend, grâce à une plaque en acier placée derrière chaque branche du capillaire et qui attire les aiguilles. De cette manière, ils permettent de repérer le maximum (côté vide) et minimum (côté alcool) des températures observées tant qu'il n'y a pas eu de remise à zéro. Ce thermomètre permet d'avoir à la fois la température de l'air au moment du relevé, la température minimale et la température maximale atteinte depuis la dernière remise à zéro des index. Cette remise à zéro s'effectue une fois par jour à 18h00 TU, en faisant redescendre les marqueurs vers la surface présente du mercure, en éloignant la plaque arrière des aiguilles aimantées placées dans les marqueurs, ce qui rompt le contact magnétique. Cette opération se fait en appuyant sur le bouton rouge au centre de l'appareil: quand le bouton est enfoncé, il appuie sur la plaque en acier qui se déforme et s'écarte alors des aiguilles. Ce modèle anglais était utilisé en France par les observateurs du RCE (Réseau Climatologique d'État) dans les années 1980-1990. Le thermomètre à minimum et maximum a été inventé par James Six en 1782.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques