Enregistreur de houle (modèle 1950)

Perin ; Perin

Résumé
L'enregistreur de houle est un houlographe à pression dont le capteur est un manomètre différentiel immergé à une certaine profondeur. Ce manomètre transmet les fluctuations de pression due à la houle. Cette variation de pression, qui permet de déterminer l'agitation de la surface et l'amplitude de la houle, est fonction de la profondeur d'immersion du capteur ainsi que de la période et de la longueur d'onde de la houle. Le capteur, qui repose au fond de l'eau sur un trépied, est un appareil en forme de cloche, divisé en plusieurs compartiments et dont le fond est fermé par une membrane en caoutchouc. La pression est transmise directement à travers cette membrane souple à un premier compartiment inférieur contenant un liquide. Ce compartiment communique par l'intermédiaire d'un tube fin et long avec une deuxième compartiment placé au-dessus, lui aussi rempli de liquide, dont la pression est transmise par l'intermédiaire d'une membrane de caoutchouc souple, à la chambre d'air qui lui est accolée. Quand le capteur est immergé par mer calme, la pression du milieu (pression à la profondeur d'immersion), s'établit dans la chambre d'air par l'intermédiaire des deux compartiments remplis de liquide et du tube fin qui les fait communiquer. Les variations lentes de pression, comme les variations dues à la marée, sont bien transmises à la chambre d'air, mais non les variations rapides dues à la houle, qui sont elles, absorbées par la résistance visqueuse qu'oppose le tube fin au passage du liquide. Ce dispositif appelé compensateur de pression, fournit une pression moyenne. La pression totale de la mer est transmise par la déformation d'une membrane métallique placée au sommet de la cloche. Ces variations de pression différentielle, qui sont dues à la houle, se traduisent par des variations de volume de la chambre d'air qui communique par un tuyau souple avec la chambre de pression de l'enregistreur, placé en surface sur un ponton ou un bateau. Les variations de pression dans la chambre du capteur se traduisent par des déformations de la membrane de la chambre de l'enregistreur. Ces déformations de la membrane sont reportées par un système inscripteur sur un cylindre enregistreur entrainé par un petit moteur électrique. La hauteur des vagues est ensuite calculée à partir des variations de pression enregistrées.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques