Radiosonde FMO 1950A à thermistance (avec boitier)

Perin ; Perin

Résumé
La radiosonde MESURAL à thermistance FMO 1950A est une petite station automatique qui est accrochée sous un ballon gonflé avec de l'hydrogène. Elle envoie des données qui sont recueillies au fur et à mesure de son ascension, jusqu'à ce que le ballon éclate. La radiosonde redescend alors, suspendue à un parachute. Une radiosonde complète comprend des organes de mesure, un système de codage, un convertisseur résistance-fréquence, une pile d'alimentation (voir objet METEO-FRANCE.001606) et un émetteur avec son antenne. Cet ensemble est protégé dans un capot en polystyrène qui s'ouvre en deux parties et est maintenu fermé par une sangle en matière plastique (manquante sur cet exemplaire). Les mesures de pression et d'humidité se font en mesurant les déformations d'une capsule barométrique, qui se dilate avec la diminution de la pression, et d'un disque en baudruche qui s'allonge ou se rétracte selon que l'humidité augmente ou diminue. Ces mesures sont codées sous forme d'impulsions par un dispositif électromagnétique à disque. Un petit moteur électrique fait tourner ce disque à la vitesse constante d'un tour en 20 secondes. La température est mesurée par une thermistance (manquant sur cet exemplaire) dont la résistance électrique varie avec la température, et qui est placée à l'extérieur de la sonde, au bout d'un bras support. Cette valeur est transformée en basse fréquence par un convertisseur électronique. Cette basse fréquence est interrompue par les impulsions venant du dispositif de codage des mesures de pression et d'humidité. Ces signaux sont transmis sur la fréquence porteuse de 403 MHz du radio-émetteur de la sonde. Les données sont émises tout au long de l'ascension vers la station de réception EIDER (voir objet METEO-FRANCE.001602) qui compte les impulsions et mesure les variations de la basse fréquence de la thermistance. Ce calculateur transforment ces signaux en valeurs numériques, permettant leur visualisation sur un écran et leur enregistrement sur des diagrammes. Les étalonnages sont effectués par le constructeur pour chaque grandeur à mesurer. Ces valeurs d'étalonnage sont stockées sur des bandes perforées et sont entrées, avant le lancement de la radiosonde, dans le calculateur qui est couplé au récepteur EIDER et qui effectue le traitement automatique du radiosondage. L'émetteur 403 MHz de la radiosonde fait office de balise pour faire un suivi au radio-théodolite et permet de faire les relevés de localisation nécessaires au calcul des données de vent en altitude.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques