Radiosonde finlandaise RS90-AG

Perin ; Perin

Résumé
La radiosonde RS90-AG VAISALA est une petite station météorologique attachée sous un ballon-sonde, qui envoie par radio, à une station de traitement au sol, les données qu'elle mesure. Elle mesure la température grâce à un capteur capacitif composé de deux fils de platine séparés par un substrat verre-céramique, encapsulé dans un fil de verre et recouvert d'un film d'aluminium : la capacité électrique du circuit varie proportionnellement avec la variation de température. L'humidité est mesurée par deux capteurs capacitifs en forme de micro-peignes, qui sont chauffés alternativement pour éviter la formation de glace (le capteur réchauffé n'effectue pas de mesure) : la capacité électrique du circuit varie proportionnellement avec la variation d'humidité de l'air. Le capteur de pression est du type BAROCAP : une chambre de pression est vidée d'air. Sa base inférieure est formée d'une électrode et sa partie supérieure est fermée par un diaphragme en silicium qui se déforme sous l'effet des variations de la pression atmosphérique. Ce diaphragme porte une deuxième électrode. L'écartement entre les deux électrodes dépend de la valeur de la pression et modifie la capacité électrique d'un circuit. Chaque capteur est mis en liaison avec un module PTU qui génère un cycle de huit fréquences, comprises entre 6.000 et 10.000 Hz à l'aide d'un oscillateur RC commuté : trois fréquences de référence, une fréquence pour la température interne de la sonde (pour corriger la mesure de pression), une pour la température extérieure, une pour la pression et deux pour l'humidité (une pour chaque capteur). Ces basses fréquences modulent l'émission d'une fréquence porteuse 403 MHz. La sonde est équipée d'un récepteur GPS qui permet de calculer les positions successives de la sonde (l'antenne à double spirale cuivrée est celle du GPS) et donc la vitesse de déplacement de la sonde qui est celle des vents en altitude. L'émetteur de la radiosonde reçoit les signaux du module PTU, auxquels sont associés les signaux du récepteur GPS, et les retransmet vers la station au sol. Celle-ci comprend un récepteur équipé d'une antenne 400 MHz et un décodeur qui calcule et met en forme les données. L'alimentation électrique de la sonde est assurée par une pile chimique 18 volts (voir objet METEO-FRANCE.001664) amorcée par trempage dans l'eau : les calories générées par la pile permettent de limiter l'effet du froid sur la sonde en altitude et de maintenir la température de la sonde à 20°C même à une altitude élevée. L'ensemble est protégé par un boîtier léger en carton bleu, renforcé par de la tôle d'aluminium. Les données de calage de chaque sonde sont fournies sur une bande perforée qui est insérée dans le banc de contrôle.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques