Radiosonde finlandaise RS92-SGPD pour système GPS

Perin ; Perin

Résumé
La radiosonde RS92-SGPD une sonde entièrement numérique équipée d'un microprocesseur permettant de calculer directement tous les paramètres mesurés (température, pression, humidité). Elle embarque un récepteur GPS complet pour déterminer son positionnement et permettre la mesure indirecte de la vitesse et de la direction du vent en altitude. La radiosonde est accrochée sous un ballon sonde, gonflé à l'hélium, par un fil de nylon de 20 mètres de long, enroulé sur un dérouleur en plastique à la forme très caractéristique. La mesure de pression se fait par un capteur de silicium avec diaphragme déformant de taille réduite, ainsi les contraintes liées à la température sont très limitées. La capacité est mesurée entre deux électrodes, dont la distance dépend de la pression ambiante. Le capteur de température est un capteur capacitif, il est constitué de 2 fils de platine séparés par un diélectrique à verre-céramique. L'ensemble est encapsulé dans du verre recouvert d'une couche isolante résistante à l'eau. L'ensemble forme un fil de diamètre 100 µm. Il a une gamme de mesure de +60° C À -90° C pour une résolution de 0.1° C et une précision ± 0.2° C. Le capteur Humidité est un double élément capacitif. L'humidité est mesurée en utilisant les deux capteurs qui sont alternativement chauffés. Pendant qu'un capteur effectue des mesures, l'autre est chauffé. Avant que le capteur chauffé soit utilisé pour la mesure, le chauffage est stoppé et la température du capteur revient à la température ambiante. L'humidité du capteur chauffé est proche de zéro, après le chauffage elle revient au niveau ambiant. Le chauffage permet d'éviter la formation de glace. Dans chaque capteur est incorporé d'une petite résistance de chauffage. La lettre « D » de « SGPD » indique que la radiosonde fonctionne avec des piles sèches : la lettre D est remplacé par un « W » (pour « Water ») quand il s'agit d'une sonde RS92-SGPW qui utilise une pile à eau. Cette sonde est également utilisée pour les mesures d'ozone dans l'atmosphère : la RS92-SGPD est simplement scotchée sur le boîtier en polystyrène expansé qui contient le dispositif de mesure d'ozone relié à la radiosonde. Celle-ci retransmet les données mesurées. Le capteur d'ozone est une pompe à piston, alimentée en permanence par une "pile à eau", qui fait circuler l'air extérieur dans une solution d'iodure de potassium. La réaction chimique qui s'opère provoque la formation d'un courant électrique dont la valeur est retransmise par la sonde. Le numéro de série des sondes RS92 est de la forme ASSJnnnn avec : A = année de fabrication A=2005, B=2006, C=2007, D=2008, E=2009, F=2010, G=2011 ... (et Z=2004), SS : numéro de la semaine de 01 à 53, J = jour dans la semaine lundi=1, mardi=2, mercredi=3; jeudi=4... et nnnn = numéro d'ordre. Le numéro de série F2341131 indique donc que cette sonde a été fabriquée le jeudi ("4") de la semaine 23 ("23") de l'année 2010 (lettre F) et qu'elle était la 1131eme.

puce  Accès à la notice sur le site du portail documentaire de Météo-France

  Liste complète des notices publiques